Qu’il est loin le temps…

Qu’il est loin le temps, ou dans mes rêves d’enfants, je contemplais le ciel,

Qu’il est loin le temps, ou je partais chantant, pour une cuillère de miel,

Qu’il est loin l’enfant, que j’étais pourtant, en suivant le soleil

Il est loin souvent, ce souvenir réel, qui fane avec le temps,

Il est la pourtant, ce sentiment cruel, de ne pas voir en grand.

Qu’il est loin,

Le temps….

Guillaume LION – 13/03/2022


Qu’il est loin le temps :

Hier le sommeil ne venait pas. J’ai eu un moment de nostalgie comme il en vient parfois.

Le temps passe, régulier, inexorable.

L’envie d’écrire a toujours été présente, mais parfois l’inspiration manque, et très souvent justement, le temps.

Avant il m’était courant de dire “Je lis tard, et j’écris tôt”, mais pour une fois hier, j’ai lu tard, et j’ai écris encore plus tard.

Que ce soit des pensées ou des histoires, il me fait du bien de partager.

Peut-être que cela vous plaira, ou peut être que cela vous laissera indifférents.

Qu’importe, je n’aurai pas de regrets à l’avoir fait.

Si vous avez apprécié le texte, n’hésitez pas à me le faire savoir, cela motive et encourage à continuer.

Si vous n’avez pas apprécié, dites ce qui ne vous a pas plus, mais gardez s’il vous plait les éventuelles marques de non respect.

Il est important de progresser, mais il est inutile de bafouer.

Aucune personne ne grandis dans ces situations, ni celui qui donne, ni celui qui reçoit.

Mais il est courant, depuis la montée en puissance des réseaux sociaux, de croiser ce genre de pratiques.

Merci à ceux qui aurons lu jusqu’au bout.

Merci à ceux qui aurons laissé un message bienveillant

Merci à ceux qui se seront abstenus de laisser un message désagréable

Merci quand même au temps qui même s’il est parfois loin, se laisse aussi prendre de lui-même en lui-même