Autonomie alimentaire

L’autonomie alimentaire peut être vue sous différentes formes :

Cultiver son potager pour produire ses propres légumes, dans une démarche écoresponsable.

La culture de son potager peut aussi être vue comme une forme d’économie.

Mais l’autonomie alimentaire ne s’arrête pas à la culture de légume dans son jardin.

Imaginez que la situation économique de la planète vienne à être complètement bouleversée.

Devenir autonome en alimentation ne sera plus un mode de vie décalé, ce sera celui que nous devrons tous adopter en attendant de pouvoir recréer une société civile et civilisée.

Vous trouverez donc dans cette section du site, différentes informations relatives à l’autonomie alimentaire sous toutes ses formes :

  • Cultiver un potager
  • Les essentiels du potager
  • Les légumes les plus faciles à faire pousser
  • Les légumes les plus nutritifs à cultiver
  • Quelle surface pour quels types de culture

Mais l’alimentation ne se limite pas aux légumes, nous vous indiquerons aussi ce qu’il faut avoir, non seulement pour diversifier les aliments, mais aussi diversifier les gouts et permettre de vous alimenter avec les différentes substances que peuvent nous offrir les plantes.

  • Quel arbre fruitier faire pousser dans son jardin
  • Comment obtenir du sucre de fruits

Ok on vient de parler de manger, mais il va nous falloir boire également, et autant je vous indiquais que le réseau électrique allait surement souffrir, il en sera de même pour le réseau d’eau.

De ce fait, il faut se poser la question simple : comment boire de l’eau si le réseau de distribution d’eau ne fonctionne plus. Quelle eau est bonne à boire ?

Peut-on survivre sans eau ? l’eau fait elle partie de l’autonomie alimentaire ?

Survivre sans eau est possible à partir du moment ou nous avons une autre source d’alimentation liquide potable.

Je ne parle évidemment pas d’alcool, sa consommation en guise de remplacement de l’eau n’est tout simplement pas entendable.

L’alcool a un fort impact sur la déshydratation, et la dépendance et l’état dans lequel il met les gens ne serait pas bon du tout pour le but que nous avons ici, gérer une situation ou vous devrez vous débrouiller seul, ou en groupe restreints.

Plusieurs solutions sont donc possibles pour l’hydratation.

En cas de besoin rapide et ponctuels, vous pouvez utiliser une paille filtrante.

Pour de la consommation à plus grande échelle, l’eau de pluie peut être récupérée, mais elle devra être filtrée avant sa consommation.

Vous pouvez bien sûr, fabriquer du jus des fruits et légumes que vous aurez cultivés, mais se limiter à ces seuls jus comme source d’hydratation aurait un impact sur votre corps, et en particulier sur votre digestion.

Nous avons listé les principaux points essentiels pour la survie, nourriture et liquides, mais qu’en est-il sur le long terme.

Evidement, il va falloir gérer un stock et donc une conservation.

Nous vous conseillons dans un premier temps, de faire quelques réserves de ration de survie.

Elles ont les avantages d’être à la fois nourrissantes et d’avoir un temps de conservation de 15 ans environ.


Aussi, l’autonomie alimentaire peux ne pas se baser uniquement sur ce qui pousse.

De plus en plus de gens adoptent actuellement des poules, et ce pour plusieurs bonnes raisons.

Les Poules se nourrissent de beaucoup de chose.

Tous les restes de nourritures ou presque peuvent leur convenir.

En leur donnant vos restes de repas, vous ferez deux gestes simultanés :

  • Réduire les déchets
  • Nourrir vos poules.

Autre point positif, les excréments des poules ferons un très bon engrais naturel dans votre potager.

Enfin, le dernier point sur les poules qui n’est pas négligeable, en dehors de l’hiver, une poule correctement nourrie vous donnera un œuf par jour.

Constituez vous un petit poulailler en fonction de vos besoins, et vous pourrez vite vous faire une omelette par jour sans soucis.

Enfin, en cas de grosse pénurie en termes d’énergie et de moyens, si on considère que la situation devient très préoccupante, vous pouvez vous procurer des « armes à distance » afin de pouvoir chasser.

Certains vont directement penser au fusil de chasse, mais il ne faut pas oublier que ses munitions sont épuisables.

Préférez une arme du type arbalète ou Arc, qui même si les flèches et carreaux ne sont pas éternels, il plus facile de fabriquer une flèche de fortune qu’une cartouche de fusil, surtout en pleine nature.

Nous alimenterons donc cette section du site, avec ce type d’informations, concernant l’alimentation, afin de parvenir à une autonomie permettant, dans un premier temps la survie, et qui sait, peut-être même le retour à la civilisation sous une forme se recentrant sur les essentiels de la vie.

Bonne chance à tous, et à bientôt