Nous ne voulons pas la guerre, mais aurons-nous la paix ?

Les questions et réflexions que j'ai ce jour, 28 février 2022

28 février 2022

Je ne suis ni journaliste, ni politique.

Je suis juste un citoyen qui ne veux pas la guerre

Apres la guerre, la désolation

J’ai du mal à croire ce que nous disent les médias. Pas que je pense qu’ils nous induisent systématiquement en erreur, mais seulement que le fait d’avoir des liens financiers avec n’importe qui, fait des médias de simples supports publicitaires.

On peut nous faire croire qu’une lessive est meilleure qu’une autre juste parce que son fabriquant dépense plus d’argent que son concurrent en publicité.

Pourquoi n’en serait-il pas de même avec l’information ?

Il suffit que la personne qui souhaite que vous ayez l’information mette plus d’argent sur la table que son voisin.

Ce sera donc « Son » information que vous aurez

Avec les mots qu’il aura choisis, avec les idées qu’il aura voulues.

L’opinion publique n’a plus de valeur.

Aujourd’hui, quand je discute avec mes voisins, mes amis et même mes collègues, aucun discours ne reflète ce que l’on entend dire.

Je ne peux pas croire que l’on traite de la manière actuelle, les infirmières et infirmier, alors qu’ils étaient, il y a à peine 2 ans, les héros de notre quotidien.

Ont-ils perdu à ce point toutes leurs compétences pour qu’on leur refuse le travail pour un vaccin qu’ils ne souhaitent pas se faire administrer ?

La police est-elle réellement moins exposée aux dangers de la maladie pour qu’on ne leur impose pas ?

N’est-ce pas plutôt une peur du retour de bâton en cas d’obligation ?

Filles tag love not war

Je me pose des questions sur une possible paix

Quand je passe dans ma tête rapidement les événements de ces deux dernières années, j’en viens à me demander ce que les mois et années à venir nous préparent.

Pour ceux qui pensent que les choses vont s’améliorer, c’est ce qu’on nous répète depuis le début de la pandémie, sans qu’aucune réelle forme de progrès ne se fasse sentir.

Je comprends que la situation entre la Russie et l’Ukraine soit tendue, mais est-ce une raison pour ne plus parler de la situation sanitaire actuelle ?

Nous avons plusieurs événements qui arrivent, et le cerveau humain va être perturbé par tout ça

Le Covid, la guerre en Ukraine, les élections présidentielles française, autant de sujets importants qui font que nous ne savons sur lequel nous concentrer.

En ce sens, nous n’aurons plus la paix.

Notre cerveau sera toujours sollicité par les media

On nous apporte les sujets et des réponses toutes faites.

Cela rassure notre cerveau.

Il n’a plus à se poser de questions, à trouver de réponses, sinon pour accomplir des tâches que l’on aura bien voulu vous laisser traiter.

Quel est le meilleur itinéraire pour transporter nos marchandises ?

Une drôle de guerre que celle que mène notre cerveau

Comment bien consommer les produits que l’on nous vend ?

Des questions simples, des réponses faciles, et un cerveau qui se rassure car il trouve ces réponses.

Personne ne vous sollicitera pour savoir ce que vous pensez d’une loi ou d’une règle établie.

Il ne faut pas prendre conscience que vous aussi vous pouvez réfléchir et apporter des solutions.

Ce ne seront surement pas les solutions qu’ils veulent pour leur monde.

Un monde auquel je n’appartiens pas

Un monde auquel vous n’appartenez surement pas non plus.

Quelle solution pour notre avenir ?

Aujourd’hui, je pense de plus en plus à changer de mode de vie.

Beaucoup sont ceux qui sur les réseaux montrent des solutions pour changer notre organisation quotidienne.

Beaucoup de solutions existent pour vivre en autonomie, et en autosuffisance

L’essentiel dans ce cas est d’avoir le terrain idéal.

Pouvoir subvenir aux besoins en eau est essentiel, et posséder un terrain assez grand pour avoir ses propres cultures, et en quantité suffisante est encore possible.

Comment trouver la paix ?

N’est-ce pas ça la paix ?

La paix comme un cri de guerre

Des noms de guerre qui inspirent la paix

Pouvoir subvenir à ses propres besoins et ceux de sa famille sans avoir à attendre quelque chose d’une autre personne.

Pouvoir nourrir sa famille et donner à manger à ceux qui en ont besoin, sans rien attendre en retour n’est-il pas une première étape vers le bonheur et la sérénité ?

Pouvoir dormir tous les soirs au chaud ?

Se réveiller le matin avec pour seule contrainte celle de s’occuper de soi et des siens ?

Nous déléguons aujourd’hui toutes les taches de la vie.

La nourriture ?

Nous faisons confiance en toute relativité, à des entreprises pour nous proposer de la nourriture dont nous savons de moins en moins ce qu’elle contient

Nous déléguons à des media la façon de prendre connaissance des choses du monde.

D’ailleurs, toutes les informations sont-elles bonnes à avoir ?

Ne confondons-nous plus divertissement et abrutissement ?

Faire croire aux gens qu’en étant stupide nous pouvons gagner notre vie ?

Gagner sa vie n’est pas une question d’argent, c’est un mode de vie.

Il faut se départir de cette notion de « gain » de vie.

Je ne gagne pas ma vie, je créé mon histoire.

Quoi que je gagne comme argent, ce n’est pas ça qui me définit.

Aujourd’hui, 28 février 2022, beaucoup de questions et de réflexion me viennent.

Y aura t’il une guerre en France ?

Est-ce que ce sera une guerre civile ?

Aucun film de guerre ne peut nous préparer à la réalité.

Ce sont des sujets qui tournent en bouclent, mais la situation du monde nous aide t’elle à changer nos idées ?

Le monde nous pousse au changement, et nous nous obstinons à continuer sur la même lancée.

Moins de plastique depuis que les supermarchés ont passé les sacs payants ?

La blague… la seule chose qui a changé et qu’a ce prix-là, personne ne rechigne à prendre un sac en plastique.

Il y a toujours autant de sac qui trainent, et cela ne va pas aller en diminuant.

La population augmente constamment,

Les consommateurs sont donc de plus en plus nombreux.

Les bilans des scientifiques sont de plus en plus alarmants

Et on ose nous faire croire que les mesures prises font réellement avancer les choses.

Pensez ce que vous voulez, mais j’ai du mal à croire que cela va dans le bon sens.

Même Greta Thunberg n’est plus qu’une image.

Qui se souvient de son discours à l’ONU ?

Quel pays ou quel dirigeant à pris soin de l’écouter sincèrement ?

Cela a juste été un buzz comme on dit.

Les médias ont surfé sur son image mais personne n’a rien fait.

Il est tard, je me couche en gardant un gout amer de cette journée, de cette semaine passée, et de ce que l’avenir peut nous réserver

Je fatigue pour aujourd’hui, je vous souhaite donc bonne chance, et à un de ces jours

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *